Dispositif Point Information VIH Orientation (PIVO) pour personnes atteintes du VIH et/ou d'hépatites

le .

Dispositif PIVO

 

C'est au sein du CHI de Créteil, dans les locaux de Créteil Solidarité que PIVO a établi sa permanence d'accueil pour des patients atteints du VIH. Ce dispositif, créé en 2011, a pour objectif de faciliter l'accès à une écoute, de l'information, des soins et des orientations. En 2015, les patients atteints d’hépatites ont été conviés à rejoindre ce dispositif. Pour ces personnes, les réunions bimensuelles PIVO sont un rendez-vous important pour les aider à mieux vivre avec la maladie.

Ce matin, ils sont une dizaine à participer à l’une des rencontres collectives du mois de mai. Beaucoup sont des habitués, ils viennent depuis le début car ils n'oublient pas que suite à l'annonce de leur maladie, c'est ici qu'ils ont trouvé l’accueil, l'accompagnement, le réconfort et les soins dont ils avaient besoin. D'autres viennent pour la première fois. On les reconnaît facilement, ils sont en retrait, en observation et ont du mal à se livrer. Pour eux, il faudra encore du temps. Du temps, pour accepter la maladie, pour apprendre à vivre avec et pour pouvoir en parler.

Parole de patiente

"La première fois que je suis venue aux entretiens collectifs, j'étais un peu crispée, j'ai écouté ceux qui étaient là et j'ai vu qu'à travers ce groupe je pourrais acquérir beaucoup d'informations. Je pourrais ne plus avoir peur de mon statut pour avancer dans la vie. Au fur et à mesure de mes venues, j'ai acquis des armes pour combattre mes peurs. Aujourd'hui, j'oublie même que j'ai un virus en moi, je vis normalement ma vie. J'ai trouvé ici des dames vraiment supers qui sont à notre écoute et c'est très rassurant. Maintenant je peux faire des projets de vie et venir ici me donne la joie de vivre."

Offrir du temps d'écoute, de dialogue, d'information et d’orientation, c'est l'objectif du dispositif PIVO. Cofinancé par le conseil régional d’Île-de-France et la CPAM 94 et piloté par Créteil Solidarité en partenariat avec le Réseau Ville Hôpital, le dispositif PIVO est animé par une équipe pluridisciplinaire composée de trois personnes. Une chargée de mission et coordinatrice ayant une expertise de la promotion de la santé : Claude Giordanella, une psychologue clinicienne : Myrvine Marcelin et une chargée de mission : Charlotte Labourdette.

L'équipe propose des entretiens individuels sur rendez-vous ainsi que des rencontres collectives bimensuelles. Celles-ci se déroulent autour d'un petit déjeuner convivial, les personnes sont accueillies par une équipe de professionnels qui font preuve d'une grande capacité d'écoute et d'empathie. Les patients acquièrent de l'information, apprennent à mieux gérer l'impact de leur séropositivité au VIH et/ou aux hépatites sur leur vie quotidienne, à utiliser les orientations proposées et à rompre avec l'isolement en créant du lien social.

Ainsi, PIVO est devenu un lieu où les participants se rencontrent, se rassurent et s'encouragent mutuellement. Aucun sujet n'est tabou : la maladie, les traitements, les relations avec la famille, le travail, la santé sexuelle... Entre les ateliers collectifs et les rencontres individuelles, chacun avance à son rythme et selon ses besoins.

Depuis 3 ans, le dispositif PIVO a accueilli et suivi 150 personnes. Pour l'année 2015, ce sont 21 séances collectives qui ont été organisées, 85 entretiens individualisés dispensés par la coordinatrice et 115 avec la psychologue clinicienne. Et avec des entretiens individuels qui font résonance aux discussions collectives, les résultats sont là.

PIVO mode d'emploi

L'équipe (photo)

Myrvine Marcelin | Charlotte Labourdette | Claude Giordanella l'équipe pivo

A qui s'adresse le dispositif ?

Le dispositif s'adresse aux personnes atteintes du VIH et/ou d'hépatites (B ou C) particulièrement isolées pour qui un accompagnement est nécessaire. Un premier contact peut se faire sur la boite mail ci-après ou directement au téléphone, ou encore lors des consultations médicales spécialisées.

Les entretiens collectifs

Les rencontres collectives ont lieu deux fois par mois. Après un premier contact, les participants sont prévenus par SMS et viennent selon leurs disponibilités. Les rencontres sont organisées autour d'un petit déjeuner pour favoriser l'écoute et le dialogue. Les patients sont à la recherche d’éléments de réponses aux questions suivantes :

  • Comment vivre avec le VIH et/ou hépatite(s) ?
  • Comment se protéger et protéger l’autre ?
  • Comment et à qui en parler ?
  • Comment rompre le silence et l’isolement ?
  • Comment créer du lien social ?
  • Quelles structures contactées pour répondre aux différents besoins ? 

Les entretiens individuels

Des entretiens individuels sont systématiquement proposés aux patients pour qu'ils puissent avoir un temps de libre expression personnelle. Ils permettent d'aborder des questions que les personnes ne souhaitent pas évoquer devant le groupe. Les sujets peuvent être liés à des parcours personnels douloureux (viol, agression, précarité, etc.), à la relation avec l'entourage, à la contamination et à la maladie. Les patients peuvent venir accompagnés d’un aidant, d’un conjoint ou d’un membre de la famille. Les entretiens individuels sont organisés par la coordinatrice ou par la psychologue clinicienne.

Contact

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Auprès de la coordinatrice Claude Giordanella. Tél. 06 79 50 79 88

Reportage effectué en mai 2016 par web-reporters.fr